samedi 6 août 2011

Le «rope-a-dope» d'Obama

Obama fait du «rope-a-dope», enfin je l'espère pour lui.

À la boxe, le «rope-a-dope» consiste à prendre une position défensive et à s'appuyer sur les câbles pour que ces derniers aident à absorber les chocs. Quand l'adversaire est fatigué, le boxeur défensif passe à l'attaque pour éventuellement gagner le combat. Mais pendant le «rope-a-dope», les spectateurs sont certains que le boxeur défensif est en train d'en «manger toute une»!

Michael Mann a bien illustré la chose dans son film Ali. David O. Russell a lui aussi illustré cette stratégie dans The Fighter, un film basé sur la vie du boxeur Micky Ward. Les journaux et la télé viennent également d'illustrer comment Barack Obama vient d'en «manger toute une» aux mains des sbires du Tea Party qui pullulent dans les rangs républicains au Congrès.

Depuis qu'il est arrivé au pouvoir, Obama a soit poursuivi les politiques des Républicains ou soit perdu ses batailles pour imposer l'agenda des Démocrates. En fouillant bien, les experts pourront trouver des victoires mineures pour me contredire, mais c'est le portrait d'ensemble. Quand j'ai vu Obama approuver le «compromis» négocié au Congrès sur le relèvement du plafond de la dette, j'ai spontanément pensé: «Il vient de perdre ses élections! Son électorat de base ne le suivra pas.»

Il est tard. Les élections sont pour bientôt. On est rendu au dixième round et Obama est toujours dans les câbles. Ses beaux discours ne pourront pas toujours suppléer à l'action.

Ma prédiction: Obama va en «manger toute une»! Et l'Amérique aux mains du Tea Party va prendre une «méchante débarque»!
_______________________________________

En cherchant une image pour montrer le «rope-a-dope», je suis tombé sur un blogue qui faisait la même comparaison entre Mohammed Ali et Barack Obama: Giovanni's World.

Aucun commentaire: