mercredi 24 décembre 2008

Joyeuses Fêtes

Les Athéniens décorent leur arbre de Noël et nous souhaitent «Joyeuses Fêtes !»

Au fait, les manifestations en Grèce sont, dit-on, causées par la mort d'un adolescent tué par un policier le 6 décembre dernier. Mais nous sommes maintenant rendus à Noël. Il y a sûrement autre chose.

Les élites grecques ont perdu leur crédibilité et le peuple en a ras le bol. On a rarement vu un ras-le-bol si clairement exprimé et motivé par des raisons aussi confuses.

1 commentaire:

Tinky a dit...

Les raisons ne sont pas confuse. La Grèce est un pays pauvre, noyauté par la corruption, et là, plus qu'ailleurs, les conséquences de la crise mondiale se sont faites sentir. Le pays n'a pour ainsi dire pas d'industries dignes de ce nom, et les jeunes vivent en dessous du seuil de pauvreté et malgré des études souvent très poussées ne trouvent pas d'emplois ou alors des trucs dont même un immigré analphabète ne voudrait pas. La jeunesse grecque touche 400€ par mois, et même moins, une misère. La plupart ne peuvent pas partir de ches leurs parents pour trouver un logement et l'indépendance. Pas de boulot, pas de logement, la misère, pas d'avenir, un pouvoir corrompu, et inefficace, ce ne sont pas des raisons confuses, pour moi.
Amicalement, Tinky, qui sent qu'en France c'est pas loin de péter de la même façon qu'en Grèce et quasiment pour les mêmes raisons ! Quand les gens n'ont plus d'avenir, ils se battent pour tenter d'en créer un. A part ça, joyeux Noël !