samedi 15 septembre 2007

Un pan de la vie de Rice

Dans la série « Ce qu'ils sont bizarres, ces républicains ! », le correspondant du Washington Post au Département d'État, Glenn Kessler, vient de publier un livre où il affirme que Condoleezza Rice partage une maison et une ligne de crédit avec une autre femme.

Avant d'être recrutée par George W. Bush, le Dr Condoleezza Rice avait enseigné à l'Université Stanford de Californie à compter de 1981. De 1993 à 1996, elle y occupait la fonction de principal, en charge d'un budget de 1,5 milliard de dollars et du programme académique de 14 000 étudiants.

De son côté, Mme Randy Bean, l'amie du Dr. Rice partageant une maison avec elle, occupe le poste de productrice exécutive pour les projets de documentaires télévisuels à l'Université Stanford de Californie. Glenn Kessler explique dans The Confidante: Condoleezza Rice and the Creation of the Bush Legacy qu'il a fait cette découverte en fouillant dans les registres de biens immobiliers.
Mme Bean explique que, les frais médicaux l'ayant ruinée, le Dr Rice a décidé de l'aider par l'achat d'une maison en copropriété et le partage d'une ligne de crédit. Un professeur de l'Université Stanford ouvertement gay, Coit Blacker, a participé à la transaction au début, mais il a par la suite revendu sa part au Dr Rice et à Mme Bean.

Les rumeurs courent et John Byrne en fait état dans un article de Raw Story. La communauté gaie américaine critique le fait que le Dr Rice soit compréhensive en privé devant l'homosexualité pendant que le Département d'État ne fait rien au sujet des pays qui maltraitent les homosexuels. Elle reproche aussi au Dr Rice de faire partie d'un gouvernement qui gagne des votes en s'attaquant aux droits des gais tout en gardant le silence sur cette question.
__________________________________________________________

photo: Condoleezza Rice visite le Wiesbaden Army Airfield, Allemagne, 23 février 2005.

Aucun commentaire: